2019-05-25  –  Au printemps, le niveau d’eau est plus élevé qu’en temps normal. Les berges sont plus fragiles donc plus vulnérables à l’érosion par les vagues. Or, les passages d’embarcations motorisées, notamment les bateaux à sillage, induisent une augmentation significative de l’énergie contenue dans les vagues qui atteignent le rivage. Ceci a pour effet d’accentuer considérablement l’érosion. Soyez de bon plaisanciers; au printemps, ne faites pas de vagues! Respectez les consignes! Consultez notre page Web.