Information générale

Le myriophylle à épis

 

L’Agence de bassin versant des 7 (ABV des 7) a produit une fiche descriptive sur le myriophyle à épis, une des plantes aquatiques non-indigènes la plus largement répandue en Amérique du Nord. On y explique entres autres comment la reconnaître, ses impact et les moyens de la combattre. Pour la consulter, cliquez ici.

Contrôle du myriophylle à épi – le système Block-Aid

 

La toile de jute peut être utilisée pour couvrir les zones infestées par le myriophylle en épi. La toile va tuer le myriophylle et ses racines en le comprimant au fond du lac tout en permettant la croissance des plantes indigènes plus fortes. Le système Block-Aid offre une solution pour installer de la toile de jute plus facilement. Pour plus d’information, cliquez ici.

Fonctionnement d’une installation septique

 

Une fiche de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) décrit ce que doit être une installation septique et son fonctionnement, l’importance de surveiller la consommation d’eau, le champ d’épuration et autres aspects pertinents. Pour en savoir plus, cliquez ici.

    fosse septique

    Peuplier hybride en zone riveraine

     

    arbre-lac

    Ce document aborde l’utilité des bandes riveraines en milieu agricole et présente aussi un modèle d’aménagement riverain développé dans le sud du Québec. On y examine plusieurs aspects de ce modèle, comme le rôle des arbres à croissance rapide en milieu riverain. Pour le consulter, cliquez ici.

    Réduction des risques d’incendie de forêt

     

    Le « Manuel Intelli-feu à l’intention des propriétaires » du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario fournit des renseignements et des suggestions pour réduire le risque d’un incendie de forêt toujours possible dans les zones interface de régions naturelles et urbaines comme le bassin du lac Blue Sea. Pour le consulter, cliquez ici.

    feu-foret

    Études sur l’impact du ruissellement routier

     

    Auteurs : Pascal Piguet, Aurèle Parriaux, Michaël Bensimon – École Polytechnique Fédérale de Lausanne – EPFL, Laboratory of Engineering and Environmental Geology – GEOLEP, Switzerland

    Aperçu : Le laboratoire d’ingénierie et de la géologie environnementale (GEOLEP) a été mandaté par les autorités suisses (Office fédéral des routes de la Suisse – OFROU) pour tester un nouveau concept de gestion de ruissellement routier. Ce concept favorise l’infiltration diffuse des eaux de ruissellement des routes en pentes d’infiltration conçues à cet effet. Les sols retiennent des particules et des contaminants; cela réduit l’impact des routes sur l’environnement et améliore en même temps la recharge des aquifères. On conclut que ce concept de gestion de ruissellement routier innovant peut être facilement mis en œuvre en dehors des zones de protection des eaux souterraines où les aquifères sont légèrement vulnérables; il abaisse sans aucun doute l’impact environnemental des routes, ne compromet pas l’intégrité de la route et augmente localement la recharge des aquifères.

    Auteurs : T. Mayer, Q. Rochfort, J. Marsalek, J. Parrott, M. Servos, M. Baker, R. McInnis, A. Jurkovic and I. Scott

    Aperçu : Le ruissellement routier est une source importante de contaminants entrant dans beaucoup de systèmes d’eau douce. Pour fournir des informations sur les effets du ruissellement routier sur le biote aquatique, des eaux de ruissellement ont été échantillonnés en trois sites représentant différentes catégories de routes avec des intensités de trafic faible, moyenne et forte. En conclusion, on constate que les concentrations de contaminants dépendaient de l’intensité du trafic, de l’état des routes (âge, composition, entretien), de l’état des structures métalliques (drains, garde-corps, etc.) et des conditions saisonnières.

    Auteur : Beata Modrzewska & Miroslaw Wyszkowski

    Aperçu : L’étude visait à déterminer les concentrations de certains oligo-éléments (plomb, cadmium, chrome et nickel) dans le sol le long de la route nationale 51 menant de Olsztyn à Olsztynek, nord-est de la Pologne. L’étude montre que la circulation avait un effet significatif sur la teneur en métaux lourds dans les sols situés le long de la route. Plus loin de la route et sous une intensité plus faible de flux de trafic, les quantités de contaminants provenant de la circulation automobile diminuent.

    Merci à nos partenaires